Mon défi « Yes Man » : J’ai Dit Oui à Tout Pendant 30 Jours

par 2

yes man

J’ai réalisé le défi Yes Man : dire oui à tout pendant 30 jours ! Je me disais que ça pourrait être intéressant pour vous comme pour moi de revenir sur cette expérience…

 

L’origine du Yes Man

Quand le film Yes Man est sorti en 2008 je suis allé le voir au cinéma, et j’ai adoré. Pour résumer c’est un film dans lequel Jim Carey incarne un personnage qui dit non à tout. Il refuse toutes les propositions de ses amis, toutes les sorties et toutes les activités. Il refuse même de décrocher son téléphone.

Bref, ce personnage est très fermé et asocial. Mais il rencontre un ancien ami à lui qui suit un programme de développement personnel, le « Yes Man ». Le principe est simple, dire oui à tout sans restriction ni condition. Accepter tout ce qu’on vous propose.

Jim Carey va alors découvrir le pouvoir du OUI, et de toutes les opportunités qu’il offre, même les plus inattendues.

 

Pourquoi je me suis lancé le défi Yes Man

Pour plusieurs raisons. La première, c’est que j’ai adoré l’esprit du film, que j’ai vu plusieurs fois. A chaque visionnage je me disais que ce serait génial de vivre dans un monde ouvert, où le destin se prendrait en main tout seul et me guiderait loin de la routine.

Mais je n’ai jamais vraiment eu le courage ni l’envie de me lancer. Jusqu’à ce fameux soir de novembre. C’était une période où je n’avais pas envie de grand-chose. Et un soir justement, j’avais décidé de rester chez moi au lieu de sortir avec des potes.

Je glandais sur YouTube et je suis tombé sur la vidéo d’un mec, Raj, de la chaîne autodisciple, qui raconte le bilan de son défi de 30 jours de Yes Man.

J’ai regardé cette vidéo le 30 novembre, j’avais besoin de nouveauté, de fraicheur. Je me suis mis en tête que je pouvais le faire moi aussi, du 1er au 31 décembre 2016. De quoi terminer l’année en beauté.

C’est ce que j’ai fait, dès le lendemain le défi était lancé.

 

Ce que j’ai appris pendant les 30 jours Yes Man

 

Les points positifs

 yes yeah super snoop dogg agree

 

Dire oui c’est ouvrir ses bras aux possibilités

On a souvent tendance à vouloir tout planifier, tout anticiper à l’avance. On essaie de savoir ce que tel ou tel événement peut nous apporter, on pèse le pour et le contre, puis on décide.

C’est une démarche plutôt saine et réfléchie, mais qui a un défaut majeur. On ne possède jamais toutes les données et il y a toujours une part d’imprévus. Les pires perspectives peuvent aboutir à des moments inoubliables, et vice versa.

Une perspective alléchante peut cacher une situation déplaisante, bien loin de nos espérances.

En bref on ne peut rien anticiper, malgré toute la volonté du monde, le hasard a toujours son mot à dire.

Le Yes Man c’est ça, dire oui à tout c’est laisser s’exprimer le hasard, laisser passer les bonnes comme les moins bonnes choses. Mais croyez-moi, dans tous les cas on en sort grandi, plus vivant.

On rencontre des personnes que l’on n’aurait jamais eu la chance de connaitre, on partage des moments rares avec ses amis, et surtout on apprend beaucoup sur nous-mêmes et sur les gens qui nous entourent.

 

Vous sortez de votre zone de confort

Car oui, laisser s’exprimer le hasard c’est se jeter dans l’inconnu, et faire face à la peur de celui-ci. Quand vous proposez une soirée à vos amis, quelle est la première question qu’ils vous posent ?

« Il y aura qui à ta soirée ? »

D’un côté c’est normal, on aime savoir où on met les pieds et avec qui on va passer plusieurs heures en groupe.

Mais d’un autre côté c’est aussi pour être rassuré et savoir si on sera en sécurité, en terrain connu. C’est confortable de savoir où on va, nous sommes d’accord. Mais ça enlève une partie du piment que la vie peut nous apporter.

En disant oui à tout, vous dites surtout oui aux propositions auxquelles vous auriez dit non. Donc vous sortez forcément de votre cercle connu. C’est là qu’on se dépasse, et que ça devient intéressant d’un point de vue personnel.

Une semaine avant le défi, je m’étais porté volontaire pour aller à un dîner associatif avec un de mes collègues de promo. On ne connaissait ni les gens, ni l’endroit. Mais bon on était deux, ça allait.

Sauf que la veille, mon camarade me dit qu’il ne peut pas venir, et me demande si je veux toujours y aller… La réponse vous vous en doutez, Oui !

J’aurais très bien pu décliner, c’est d’ailleurs ce que j’aurais fait sans le défi en cours.

Aller dans un resto avec une nourriture que je n’aime pas spécialement, à pied dans le froid – -4° ce soir là – avec un groupe de personnes qui se connaissent tous entre eux et moi, aucune des personnes présentes.

Mais j’y suis allé malgré tout, et c’était plutôt sympa ! Ce n’était pas la soirée de ma vie, mais j’ai fait quelque chose dont je pensais être incapable, et ça, c’est hors de prix.

 

On ne réfléchit plus et on gagne de l’énergie

C’est un des points que Raj a souligné dans sa vidéo, dire oui à tout nous fait économiser beaucoup d’énergie et de temps de réflexion.

C’est simple, il n’y a pas de choix, pas de quoi tergiverser, c’est oui et c’est tout. On est totalement disponible et ouvert.

Mais c’est aussi un inconvénient, qu’on va voir tout de suite.

 

Les points négatifs

 20th Century Fox Home Entertainment time clock timer stopwatch

 

Votre temps ne vous appartient plus

C’est le revers logique quand vous dites oui à tout, vous êtes à la disposition des autres et de leurs propositions. C’est à ce moment que l’on s’aperçoit de l’importance de notre liberté et de notre pouvoir de décision.

Quelques fois lorsque je prévoyais quelque chose l’après-midi ou en soirée : travailler, me détendre ou planifier mes projets, on me proposait de faire quelque-chose.

Vous imaginez que ce n’était pas toujours la meilleure des nouvelles !

D’ailleurs je pensais : « Quand ce sera terminé je retrouverai ma liberté ». Premier réflexe passé le nouvel an à minuit : dire non, l’un des plus libérateur de ma vie !

Comme vous le savez, on se rend souvent compte de la valeur réelle que les choses ont pour nous, au moment où on les perd.

C’est donc à cette période que je me suis rendu compte à quel point mon libre arbitre était précieux. Le pouvoir de décider consciemment et librement quoi faire et à quel moment.

Disposer de son temps et de son énergie comme on l’entend, c’est un sacré cadeau.

 

Vos relations sont différentes

Puisqu’on perd une partie de notre libre arbitre – si on joue le jeu – on perd aussi une partie de notre sincérité, selon les cas ou les personnes.

Parfois ceux qui connaissent votre règle n’osent pas vous demander des choses, parce qu’ils ne veulent pas vous forcer.

D’autres n’entrent pas forcément dans le jeu parce qu’ils ne veulent pas profiter de vous. Où est l’intérêt d’obtenir quelque chose de quelqu’un si l’acceptation ne vient pas de votre influence mais d’une règle extérieure ?

J’ai constaté ça à plusieurs reprises auprès de ceux qui me demandaient de l’argent : Soit ils prenaient l’argent et me le rendait quelques instants plus tard, soit ils se rétractaient quand je leur disais : « Ok, combien tu veux ? »

Certains de mes amis ont parfois profité du oui, mais rien de méchant, c’était toujours avec de bonnes intentions. Globalement on s’est bien amusés, moi en premier.

 

Bilan

C’était vraiment une expérience enrichissante, un peu fatigante à certains moments. On dépense aussi plus d’argent, cela dit ça reste temporaire.

Mais je suis content d’avoir essayé et d’avoir tenu un mois, à une exception près.

Je ne peux que vous encourager à tenter l’expérience si elle vous donne envie, il y a beaucoup à gagner ! Avec ou sans restriction c’est vous qui voyez.

Peut-être que pour vous mesdames il en faudrait, sinon ça risque vite de partir en vrille. Globalement les personnes que j’ai croisées n’étaient pas méchantes, et je m’attendais à bien pire !

A vous de faire votre propre expérience, que ce soit pour ce défi ou pour toutes les autres, il n’y a que ça qui compte.

Et vous, vous tenteriez ce genre de défi un peu fou ? Ou alors c’est un peu trop extrême pour vous ?

Jason

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

wpDiscuz

16 Partages
Partagez16
Tweetez
Aller à la barre d’outils