Comment Surmonter les Difficultés et Remonter la Pente

par 4

 

comment-surmonter-les-difficultes

Ça fait un moment que j’avais envie de parler de ce thème important : Surmonter les difficultés de la vie et les moments de doutes. J’ai eu affaire à une petite baisse de morale récemment, rien de grave.

C’est néanmoins pour cette raison que j’ai envie d’en parler maintenant, et de vous donner quelques pistes en cas de baisse de moral. De quoi remonter la pente de la déception !

L’état d’esprit qui aide à relativiser

L’ombre sera toujours là

Le bien ne peut exister sans le mal, l’ombre n’est rien sans lumière, vous connaissez le truc. Vous ne pourrez jamais être bien tout le temps, au top de votre forme, heureux et épanoui en permanence.

Accepter ce simple fait, c’est déjà s’enlever une bonne épine du pied. Ce constat vous permet de relativiser un moment difficile ou une baisse de motivation, comme étant un événement passager.

Nous ne sommes jamais parfaitement en équilibre sur le fil de la vie,  et il faut constamment jouer les équilibristes pour ne pas tomber et pouvoir avancer sereinement.

Nous avons tous besoin de ce genre de période, ne serait-ce que pour progresser. C’est celle qui nous permet de comprendre, pour ne pas reproduire les mêmes erreurs.

En réalité ne plus voir ces moments difficiles comme quelque-chose de dramatique, mais de constructif pour plus tard demande un réel effort, effort qui sera vite récompensé.

Les épreuves sont des apprentissages

« Je ne perds jamais, soit je gagne soit j’apprends » disait Mandela.

Voilà une excellente philosophie qui aide à se relever. Chaque moment douloureux a quelque-chose à nous apprendre. Principalement sur nous-même, et notre façon de voir les choses.

Comment apprendre d’un échec, d’une déprime passagère ? Simplement – en réalité ça n’a rien de simple – en prenant le temps de s’arrêter et d’observer ce qui s’est passé en nous ou à l’extérieur.

Qu’est-ce qui a changé, pour que je me retrouve à perdre mon énergie, à ruminer et à me dévaloriser ?

  • Un « échec », quelque-chose que vous vouliez et que vous n’avez pas eu.
  • Une situation qui ne vous plait pas, ou qui ne vous va plus, et que vous souhaitez changer.
  • Une remarque décourageante de quelqu’un.
  • La comparaison avec quelqu’un qui réussit mieux que vous.
  • Etc.

Les épreuves vous guident sur ce que vous devez faire pour aller mieux. Ça peut être la façon de vous parler à vous-même, aux autres, ou la façon de passer votre temps.

Par exemple passer des heures à regarder la télé, ou à rester devant l’ordi alors qu’il y a des choses que vous voulez découvrir, réaliser.

Ça peut être aussi une chose que vous faites et qui ne correspond pas à vos valeurs ou à ce que vous souhaitez réellement. En résumé les raisons possibles sont infinies.

A vous de prendre le temps d’identifier ce dont vous avez besoin, afin d’apporter les bonnes solutions. En parler à votre entourage peut vous aider à faire le point.

Vous n’êtes pas la seule personne à qui ça arrive

Ça coule de source, on est bien d’accord. Pourtant dans ce genre de moment on peut avoir tendance à penser que ça n’arrive qu’à soi.

Il suffit de constater les pensées du type : Pourquoi ça n’arrive qu’à moi ce genre de truc ? ; Pourquoi encore moi ?

Ça n’arrive pas qu’à vous, souvenez-vous bien de cela dans les moments difficiles, parce qu’il y en aura. Autant que de bons d’ailleurs.

D’autres sont déjà passés par les mêmes épreuves que vous, et s’en sont sortis. Une bonne chose et d’apprendre comment ils y sont parvenus et de s’en inspirer.

C’est une bonne façon de relativiser et d’aller vers les autres, afin de trouver le soutien nécessaire en cas de besoin.

Il suffit parfois d’un regard extérieur pour changer le sien, et le rendre plus optimiste et engageant.

Quelques bons réflexes à adopter

Se laisser du temps et accepter l’imperfection

Comme pour les dérives d’internet, on veut tout, tout de suite. On aimerait aller mieux instantanément, sans effort.

On ne supporte pas quand quelque-chose ne va pas. Alors on s’injecte à soi-même une bonne dose de dévalorisation et de culpabilité.

« De toute façon je n’arrive jamais à rien, les choses ne sont jamais comme je veux. Je ne vais jamais au bout de mes projets. »

Doucement, ralentissez. Acceptez de ne pas être parfait, au top niveau en permanence. Autorisez-vous à ne pas allez bien, et laisser le temps faire une partie du boulot.

Ne pas se refermer

Même s’il peut être nécessaire de prendre du temps seul pour vous retrouver, méfiez-vous de l’isolement.

Il n’est pas rare dans les moments difficiles de la vie, de se sentir incomprit. D’avoir l’impression que personne ne pourra nous aider.

Résultat on se coupe du monde et des autres. Il y a d’ailleurs de fortes chances pour que ces derniers ne comprennent pas votre isolement soudain.

Essayez, autant que faire se peut, de garder contact avec un entourage bienveillant. Parfois on a juste besoin de parler, et d’être entendu. Même pas besoin de conseil, une oreille attentive suffit parfois.

Entourez-vous, donc. Ne restez pas dans votre coin à écouter les conneries que vous raconte votre voix intérieure, elle ne fera que vous descendre, si vous l’écoutez trop.

Se nourrir de positif

Le meilleur pour la fin selon moi. Nourrissez-vous de bonnes choses. Au sens propre comme au figuré. Regarder des films qui vous font rire, pleurer, qui vous inspire.

Lisez et regardez des choses positives. Faites-vous un plat que vous aimez. Détendez-vous, écoutez de la musique qui vous donne envie de bouger. Faites de l’exercice.

Les exemples ne manquent pas. Tout ce que vous avez à faire est de vous nourrir de choses positives, en évitant choses négatives (les infos anxiogènes ; les personnes pessimistes…)

Bref, souriez, même si c’est forcé, vous sentirez une différence instantanée. Dites-vous simplement que vous méritez ce qu’il y a de mieux.

C’est quoi votre remède anti coup de moins bien ? Le sport, la bonne bouffe, les sorties, une balade en forêt ?

 Jason

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

wpDiscuz

7 Partages
Partagez7
Tweetez
Aller à la barre d’outils