Prendre le Contrôle de Sa Vie : Vous avez Toujours Le Choix

par 0

vous-avez-toujours-le-choix

Si je devais simplifier à l’extrême, je dirais que pour prendre le contrôle de sa vie, il suffit de se rappeler que nous avons toujours le choix.

Il existe un phénomène étrange, que l’on s’impose tous en permanence : l’obligation de faire.

Je fais référence ici à des formules comme « je dois » ou « il faut que », dont on se nourrit régulièrement, sans forcément s’en rendre compte.

Vous n’êtes obligé de rien

« Mais bien sûr que si, on est bien obligé de travailler pour payer ses factures ! » me direz-vous. Hé bien dans le fond, non, vous n’y êtes pas obligé. Réfléchissez bien à ça.

Quoi que vous fassiez, même si c’est pénible, vous le faites pour en tirer un bénéfice précis.

Reprenons l’exemple du travail. En vérité personne ne vous force à vous lever tous les jours en braquant une arme sur vous.

Vous le faites parce que vous voulez régler vos factures et ne pas avoir de dette, pour nourrir votre famille, ou vous payer des vacances d’été. Voire les trois à la fois.

Ce qui signifie que vous pouvez très bien ne pas le faire, mais dans ce cas vous serez exposé à des conséquences que vous ne voulez probablement pas rencontrer. Comme dormir dehors, ne pas pouvoir sortir le weekend avec vos amis, etc.

En clair, quoi que vous fassiez vous le faites non seulement pour vous, mais aussi pour une raison particulière.

C’est très important de garder à l’esprit que vous avez le choix. De cette façon vous gardez le contrôle sur votre vie.

S’obliger c’est lutter en permanence

Le plus gros problème de penser en termes de « je dois » ou « il faut que », c’est d’être dans une contradiction permanente envers vous-même.

Vous faites une chose, mais sous la contrainte. Qui plus est celle que vous vous imposez, bien souvent.

L’effet indésirable d’un tel comportement c’est d’agir, tout en rejetant ce que vous faites, vous résistez.

Vous voulez réellement parvenir à ce que vous voulez, mais vous le faites en pensant que vous n’avez pas le choix.

Personne n’aime faire les choses par obligation.

Pensez à vous enfant, vous aimiez ranger votre chambre ou vous brosser les dents quand vous vous sentiez obligé de le faire ?

Vous n’y preniez aucun plaisir, parce qu’en plus d’être une tâche redondante, vous ne voyiez pas l’intérêt pour vous de le faire.

Parmi ces quelques exemples, si le côté positif de la chose ne vous suffit pas pour vous sentir libre et satisfait d’agir, ne le faites pas.

Si une situation ne nous plait pas, pourquoi s’obstiner à donner de son temps et de son énergie pour une chose qui ne nous rend pas heureux ?

Parfois oui, « il faut » faire quelque chose de désagréable pour parvenir à ce que l’on veut, comme travailler dur pour avoir un examen ou une augmentation.

Mais dans ce cas c’est pour obtenir une plus grande satisfaction en retour, en plus de celle de vous être dépassé. Au final l’effet désagréable s’effacera au profit du plaisir de progresser.

Vous avez toujours le choix

Je vous le remets ici pour que ce soit bien clair : Vous avez TOUJOURS le choix. Cette façon d’appréhender vos actions et vos choix permet comme je le disais de prendre les commandes de votre existence.

Cette attitude ouvre tout simplement la possibilité de donner un sens à vos actions et donc à votre vie. Définir vos objectifs le plus clairement possible participe à ce mouvement.

En gardant à l’esprit où vous voulez aller et pourquoi vous agissez, vous gardez aussi toute liberté de ne plus le faire, le jour où cette raison ne sera plus suffisante.

C’est une façon de prendre vos responsabilités, et de penser de manière positive, plutôt que de vous plaindre en permanence de tout ce que vous « avez à faire » ou à subir.

Pensez bien aux bénéfices que vous tirez de chacune de vos habitudes et de vos choix. Si ces bénéfices sont insuffisants à vos yeux, peut-être qu’il serait temps de reconsidérer certaines choses.

Il en va tout autant pour votre vie amoureuse, votre carrière ou votre mode de vie en général.


Exemples :

« Il faut absolument que je reprenne le sport. »

« Je veux me remettre au sport parce que j’ai envie d’être en forme et de me sentir bien. »

« Je dois emmener les enfants à l’école. »

« J’emmène les enfants à l’école pour qu’ils aient une éducation correcte et parce-que j’aime passer du temps avec eux. »


Non seulement vous avez le choix, même si vous pensez parfois le contraire, mais surtout vous avez toujours la possibilité de changer ce qui ne vous plait pas et vous rend malheureux.

Parfois ces changements sont difficiles voire douloureux à considérer. Cependant si ces possibilités viennent à votre esprit, c’est certainement pour une bonne raison. Un besoin de changements et d’ajustements.

Un changement peut prendre du temps, et il est possible de ne pas comprendre pourquoi de nouvelles envies viennent à nous. Mais elles sont là, et vous auriez tort de les ignorer.

Ces nouvelles considérations nous poussent à nous remettre en question, ce qui nous permet de grandir et d’avancer. Parfois même à complètement changer de vie.

Il est fort probable qu’une situation qui était parfaite pour nous avant, ne l’est plus maintenant. Parce que beaucoup de choses peuvent changer en cours de route.

Que ce soit nous-même, notre environnement ou nos relations, rien n’est jamais figé. « Vous devez » garder cette idée en permanence à l’esprit.

Il faut sans cesse s’adapter, se poser des questions et oser y répondre sincèrement, pour notre propre intérêt.

Conclusion : Vous êtes libre de décider

Je me permets de vous donner un dernier conseil simple à comprendre, mais difficile à appliquer chaque jour. Prenez votre vie entre les mains.

Ne laissez pas les circonstances extérieures ou les autres décider pour vous ce que vous devez faire. Vous êtes et vous serez toujours libre de choisir la façon de mener votre propre vie.

On ne peut pas tout changer ou tout décider dans l’absolu. Le choix réside alors dans l’acceptation de ce que vous ne pouvez changer. Mais aussi dans le courage d’assumer votre position comme étant le fruit de vos propres décisions.

Chaque chose que vous faites est guidée par un choix conscient, et non par un événement extérieur. C’est cela ce que j’appelle prendre le contrôle de sa vie. 

Quelle est la chose que vous vous obligez à faire, mais que vous détestez ? Quelles avantages tirez-vous d’une situation pénible en particulier ?

Jason

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

wpDiscuz

10 Partages
Partagez10
Tweetez
Aller à la barre d’outils